Une autre manière d’aborder la contraception

Pourquoi utilise t-on des moyens de contraception ?

Pour éviter de tomber enceinte oui ! Les raisons principales sont que :

->Les jeunes ont des rapports sexuels plus tôt qu’avant et n’ont pas toujours les bonnes infos sur la sexualité.
-> On veut faire l’amour quand on veut et où on veut. Mais le « Quand » est important. Selon le cycle, certains jours seront plus fertiles et d’autres non…

-> La « libération » de la femme à travers la sexualité. La pilule représentait littéralement cette liberté de pouvoir faire l’amour quand elle le veut. Ce n’est plus l’homme qui a le dessus, qui peut avoir une sexualité libérée. La femme aussi. Enfin c’est comme cela que l’on voit la grande image 😉 C’est donc très symbolique que de pouvoir avaler une pilule qui va nous permettre de contrôler nos grossesses.

Quels sont les différents moyens de contraception ?

La pilule : Yeah, ha-ha, you know what it is !



Le stérilet : petit dispositif en forme de T que l’on met dans l’utérus

Le préservatif : Bloup, le sperme reste bloqué !

Le diaphragme : Coupelle en silicone qui bloque l’entrée du sperme

La ligature des trompes : consiste à occlure les trompes de Fallope (conduits qui transportent les spermatozoides vers l’ovule et l’ovule vers l’utérus)

La contraception naturelle : Voir plus bas

Comment ça fonctionne ?

  • Blocage de l’ovulation
  • Barrer la route aux spermatozoides : le progestatif épaissit la glaire cervicale afin de la rendre impénétrable
  • Rendre la nidation impossible

Le principe : on administre des hormones de synthèse de manière à faire au croire au cerveau (hypophyse) qu’on est déjà enceinte. L’ovulation s’arrête et la muqueuse utérine se modifie, ce qui empêche la nidation. 

Quels sont les effets de la pilule (le moyen de contraception le plus répandu ) ?

->Nausées
->Seins douloureux
->Maux de tête
->Diminution de la libido chez certaines femmes qui utilisent des contraceptions hormonales (les taux d’hormones sexuelles influencent la libido)

 « En effet, la pilule permet de contrer l’action de la testostérone, qui est l’hormone du désir sexuel chez la femme. Puisque le désir sexuel diminue, la lubrification sexuelle baisse également. »
Source

->Lien entre la pilule contraceptive et la dépression (étude suédoise de 2016)

Peut on se passer d’eux ?

Cela dépend… Finalement comme tout ce qu’on voudra te faire avaler, c’est TON corps, donc à toi de choisir ce que tu veux y mettre ou non. Un peu comme choisir entre Mcdo ou cuisiner à la maison.
Les moyens de contraception facilitent la vie, comme avoir internet en illimité chez soi et dehors, avoir un canapé encore plus confortable que le précédent, une machine à laver pour ne plus tout faire à la main. Ces moyens apportent plus de confort.
Je ne souhaite pas t’inciter à prendre tel ou tel moyen voire à arrêter celui que tu prends car c’est toi face à ton corps.
D’experience je sais que l’on peut bien se passer de ces moyens de contraception mais il faut tout de même en avoir un pour contrôler ses grossesses… Alors on fait quoi ?

Les différentes méthodes

Le calcul des cycles : éviter d’avoir des rapports sexuels durant les jours fertiles. C’est efficace d’autant plus chez une femme qui a ses cycles réguliers.

Le retrait : Avant que l’homme éjacule, il se retire afin que les p’tits blancs ne fassent pas la course.

La méthode des températures : La température de la femme s’élève légèrement au moment de l’ovulation. Il faut prendre sa température tous les matins à la même heure, au lit, avant de se lever.
« Comme l’ovocyte vit 24 heures, les rapports sexuels non protégés qui ont lieu plus de trois jours après l’élévation de température ne peuvent, en principe, pas entraîner de grossesse. »
Source

Observation de la glaire cervicale : Déterminer la période d’ovulation en fonction de l’aspect de la glaire.
« A l’approche de l’ovulation, les sécrétions du col de l’utérus (ou « glaire cervicale ») se modifient ; elles deviennent plus abondantes, plus fluides et provoquent un écoulement vaginal (ou « pertes blanches ») caractéristique. »

Sytème avec appareillage : J’avais entendu parler de cet appareil à travers la marque ladycomp qui permettait de déterminer si le jour était Vert ou Rouge.
->Mesure la quantité d’hormones fabriquée par les ovaires au moyen d’une bandelette plongée dans les urines matinales.
->Système très sûr mais un peu coûteux.

Se relier à son corps

Je prenais la pilule quand je savais que j’allais commencé à avoir mes premiers rapports. C’était « fun » à l’époque, je me disais que j’allais passer une nouvelle étape, prendre la pilule ! A l’école à peine quelques amies la prenaient, la plupart pour ne plus avoir d’acné (si seulement on savait à l’époque que la nutrition pouvait régler le problème). J’ai changé plusieurs fois de pilule car j’avais souvent différents soucis avec. Des seins trop douloureux, des maux de tête voire même plus de boutons, des règles bizarres (qui sont en fait des hémorragies et non des règles lorsque l’on prend la pilule).
Au bout de quelques années je commençais à en avoir marre de prendre cette chose.
Je me souviens en souriant que, lorsque j’ai pris la pilule pour la première fois j’ai pensé à toutes ces femmes qui avant n’avaient pas de moyen de contraception. Je sais que cela a été dans un sens une libération. Mais en même temps, je me demandais s’il y avait eu (certainement) , s’il y a sur cette Terre un peuple, des tribus, des peuples, qui savent intuitivement contrôler leur corps.
Tout est possible, je sais que grâce à la force de notre attention nous pouvons changer notre corps, ce qui s’y passe. Sans forcement être médecin et connaitre tous les noms de toutes les hormones de notre corps.
Il y a cette homme du documentaire « Heal » (que je vous conseille) sur Netflix qui devait être handicapé à vie car il s’était si je me souviens bien, brisé la colonne. Il s’est dit qu’il ne perdrait rien à pratiquer la visualisation. Alors durant des mois, il visualisa que tous les morceaux de sa colonne se reconstituaient et… Il pu marcher à nouveau après des heures et des heures de visualisation sans relâche.
On pourrait dire que c’est une croyance mais je sais d’expérience également que c’est une chose qui fonctionne.
Si on peut savoir intuitivement que l’on est enceinte, une intuition très forte, ne pourrait on pas savoir en étant bien reliée à soi même quand nous pouvons être fertile ou pas ?

Evidemment tout cela reste ensuite une responsabilité propre à chacune (et chacun). Libre à vous d’y réfléchir et de faire votre choix.

***

Je vous redirige ici vers un article qui m’a beaucoup intéressé et qui vous emmène à des études faites sur les effets de la pilule en particulier : Lien

Article sur Slate à propos de l’histoire de la contraception et de l’avortement pour en savoir + : Lien

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s